︎

       

FRANÇOISE BEAUGUION

www.francoisebeauguion.com

Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en 2009, Françoise Beauguion est photographe auteure documentaire et travaille principalement autour de la mer Méditerranée, en Europe, au Maghreb et au Proche-Orient.





Elle interroge notamment la place et le rôle du photographe et remet en question les préjugés et les idées préconçues de sujets actuels tels que la place de l’islam en France ou les migrations vers l’Europe avec pour thèmes l’exil et l’errance.

Les notions d’identité, de présence et d’absence sont également très présents dans ses recherches tout comme celles de la mixitéet du vivre ensemble. En parallèle de la photographie, Françoise Beauguion mène un travail de vidéo et d’écriture et publie notamment dans la revue Les Temps Modernes.

Sa photographie se situe dans une pratique documentaire dite subjective et personnelle, autour de sujets de société et d’actualité tout en apportant son propre regard.

Pour couvrir l'obscurité

GROENLAND -avec Marion Touboul pour le magazine La VIE, France, 2018


CLAIRE
HENRY

Commissaire, Scénographe.
Diplômée de Sciences Po en 2016, est responsable de la communication des Amis du Centre Pompidou, et mène des projets de curation, notamment au sein du collectif VOST. Elle témoigne très tôt d’un intérêt particulier pour les pays étrangers et le pluralisme culturel. Et c’est naturellement qu’elle part parcourir l’Europe centrale et orientale, le pourtour méditerranéen, puis le Proche-Orient. Elle se passionne dans le même temps pour la photographie plasticienne et documentaire. Si le photojournalisme l’attire, elle s’attarde davantage sur des artistes engagés et interpellés par ce monde, dont le médium d’expression principal est la photographie. Les images photographiques sont pour elle un langage qui invite au dialogue et à une relecture de la réalité communément perçue. C’est aussi un moyen de poser un autre regard sur le quotidien et l’actualité médiatique et politique. Suite à une expérience professionnelle renouvelée aux Rencontres de la photographie d’Arles, elle tisse depuis de nombreux liens avec de jeunes photographes émergents, qui partagent avec elle les mêmes préoccupations.

LILIE PINOT

Photographe, Commissaire, Scénographe, Editrice
Je travaille l’esthétique de la trace : un reste qui matérialise à la fois l’absence et la présence,  reliques qui contiennent l’oubli, le deuil et questionnent la perte. Les images trouvées, re-photographiées, re-filmées, portent la mémoire. Effacées, vieillissantes, presque imperceptibles, c’est sur elles que la matière vient faire corps. J’expérimente cette incarnation photographique.

En explorant les processus de passage et de répétition constitutifs de l’oubli, la mémoire se réinvente, par sérendipité. Mes sujets s’engluent dans une atemporalité, dépossédés de leur historicité par de multiples strates. La fiction des événements est entrecoupée de silences, déconstruite, fragmentée, quasi-impossible. En enregistrant les traces de la perte d’origine, j’opère les praxis de la réminiscence et du souvenir. Mes images font appel au manque, à la perte et à l’attente, elles esquissent un retour à la conscience, une impression si faible qu’il est à peine possible d’en déceler l’origine.   


TIFENN RIPOLL

www.ripolltifenn.com

Diplômé de l’Université de Perpignan en Photographie Documentaire et Écritures Transmedia et titulaire d’une Licence en Information et Communication.

Photographe, vidéaste et auteur multimédia, basé à Marseille.  Je m’inscris dans une démarche audiovisuelle pluridisciplinaire. Je réalise, via différents outils de création, des oeuvres photographiques, des captations          vidéos et montages multimédias.

En 2014, j’aborde la photographie de reportage au cours de voyages. Cinq mois en Asie du sud-est, puis six mois de Panama à Cuba, confirment mon envie de traduire mes réflexions par l’image.

Aujourd’hui, je collabore avec des entreprises, associations et collectifs. Mon goût pour les histoires et le souhait de les partager via différents médiums, est renforcé par ces expériences et découvertes plurielles.

A travers des récits photographiques et audiovisuels portant sur les interactions entre l’Homme et son environnement,
je m’interroge sur les notions d’identité.





БългÀрия

Voyage au sein de la Republika Bǎlgarija

MATTHIEU
ROSIER

Photographe, Vidéaste, Scénographe, Web documentariste.
Né en région parisienne en 1984 Matthieu Rosier a été diplômé des Beaux-Arts de Cergy-Pontoise en 2008 puis de l’École de la Photographie d’Arles en 2013. Très vite il utilisera la photographie comme médium et outil du social et se positionnera dans un champ photographique entre Art et Documentaire.

Aujourd’hui son travail d’auteur se concentre sur le storytelling aux travers de reportages et de documentaires d’investigations au long court. Ses sujets abordent la question de territoires intimes ou géographiques, d’identités et de communautés.
vostcontact@gmail.com