Marion Potoczny

DIARY OF AN EXILE



L’ oeuvre de Marion Potoczny s’ouvre comme un journal intime sur le souvenir d’un pays martyr et le quotidien de l’attente d’une communauté en fuite.
Elle invite tout d’abord à la lecture des souvenirs nostalgiques de jeunes kurdes en errance. Puis une petite oeuvre multimédia qui rapporte le travail d’une immersion photographique dans le camp de Grande-Synthe - le «camp de la honte». Elle partage le sentiment d’une rencontre humaine au coeur d’une des plus grande crise humanitaire moderne, qui s’accompagnant d’un corpus de textes et d’images, retrace l’histoire personnelle de Sarang, d’une vie passée à une vie rêvée.



Sarang, jeune kurde irakien de 25 ans, livre l’histoire de son exil. Dans le Nord de la France, au camp de Grande-Synthe, son récit personnel s’ouvre comme un journal intime sur le souvenir d’un pays martyr et le quotidien de l’attente d’une communauté en fuite.


Réalisé par Marion Potoczny, cette petite oeuvre multimédia rapporte le travail d’une immersion photographique dans ce qui fut le «camp de la honte», et partage le sentiment d’une rencontre humaine au coeur d’une des plus grande crise humanitaire moderne.


[Prix du diaporama sonore 2016 - co-production Polka magazine et Mediapart]


vostcontact@gmail.com