︎

       



ATLAS DES MIGRANTS EN EUROPE / PROJET COLLECTIF


Pour en savoir plus :

Cartographies réalisées par Lucie Bacon © Migreurop (2017) Atlas des migrants en Europe. Approches critiques des politiques migratoires, (Paris, Armand Colin)

Migreurop est un réseau européen et africain de militants et chercheurs dont l’objectif est de faire connaître et de lutter contre la généralisation de l’enfermement des étrangers et la multiplication des camps, dispositif au cœur de la politique d’externalisation de l’Union européenne.

Déconstruire les a priori, changer les regards, interroger les frontières, cartographier le contrôle sécuritaire et l’enfermement, enfin, et surtout, donner la parole aux migrants : tels sont les objectifs des textes, cartes, photographies et illustrations réunis dans cet atlas critique des politiques migratoires européennes.




MOVING BEYOND BORDERS / PROJET COLLECTIF



Pour en savoir plus :




Cartographies réalisées dans le cadre de l’exposition Moving Beyond Borders (Migreurop / Étrange Miroir)

Interactive, multimédia et accessible à tou.te.s, l’exposition vise à lutter contre les préjugés et les idées reçues sur les migrant.e.s ainsi qu’à dénoncer les politiques de mise à l’écart des exilé.e.s jugé.e.s indésirables sur le territoire européen. Cette exposition, mise en scène par la compagnie Étrange Miroir, s’intéresse aux parcours des migrant.e.s et pointe les dispositifs responsables de leur périlleuse traversée, dans le Sahara, en mer Méditerranée et/ou aux frontières orientales de l’Union européenne.



MOVING BEYOND BORDERS // TEASER from etrange miroir on Vimeo.



VACARME

Itinéraires parmi les roses

Contribution au numéro n°59 de la revue Vacarme, consacré à Sarajevo.







VACARME

Feuilleton-carte : Traversée des Balkans

L’intégralité du feuilleton-carte est en accès libre :


Un feuilleton-carte, un triptyque, une carte par numéro. Un outil de réflexion, un support pour penser, un mode de restitution des données, un « efficace politique de mon terrain scientifique ». Aussi et surtout, une mise en visibilité du phénomène migratoire sur les routes des Balkans, par la représentation cartographiques. Puis, évidemment, un moyen de décloisonner le savoir scientifique, de le balader hors les murs de l’université pour l’installer sur la scène du visible. Pour tous.

Vacarme est une revue trimestrielle publiée sur papier et prolongée en ligne, qui mène depuis 1997 une réflexion à la croisée de l’engagement politique, de la création artistique et de la recherche.




MEDIAPART


Réalisée à partir d’un entretien effectué auprès d’un jeune congolais rencontré dans le centre d’accueil et d’hébergement pour demandeurs d’asile de Banja Koviljača (Serbie), cette carte a été publiée pour la première fois en août 2015 dans le cadre de la campagne Open Europe, opération lancée par Médiapart en partenariat avec des journaux et avec plusieurs collectifs, associations et ONG, dont l’objectif  est de mieux rendre compte du drame des migrants et de relayer les initiatives de solidarité dans toute l’Europe.



«Je les voyais comme je n’ai jamais vu personne et pas un détail de leurs visages ou de leurs habits ne m’échappait.

Pourtant je ne les entendais pas et j’avais peine à
croire à leur réalité.»

L’Etranger, Camus.



Text:  Claire Henry;
Image: VOST

Septembre 2017




PHOTOGRAPHIER L’EXIL Exposition collective du 4 au 10 septembre 2017 7 rue Fabriqués d’en Nadals, Perpignan

Comment représenter la “crise migratoire” qui traverse l’Europe sans succomber au fantasme médiatique et aux ctions politiques ? Comment traduire en image ces récits humains trop souvent oubliés ? Photographier l’Exil défait les schémas prédé nis de la migration et donne à voir une autre réalité. Les artistes ont déjoués l’anonymat et l’invisibilité de ces “sans-Etat”, pour rendre à chacun leur part d’humanité.

Projet conçu et réalisé par VOST : collectif créé en 2012 allie des pratiques qui visent la rupture, le détournement ou le dépassement des usages conventionnels liés à la photographie. Invitant des artistes différents à participer aux projets artistiques, le collectif s’associe aux autres et propose ne vision toujours plus diverse, originale et ambitieuse au monde qui les entoure et les traverse.
Artistes :

Lucie Bacon,
Olivier Sarrazin,
Françoise Beauguion,
Lucile Boiron,
Marion Potoczny
William Gaye,
Guillaume Moreau,
Récits d’Exil : Robin Jaf in, Oriane Bault, Fanny Dollberg, Gilles Ogier, Justine Roquellaure, Matthieu Rosier

Commissariat :

Claire Henry






Françoise Beauguion



EXILES















Exiles, installation vidéo et photographique, livre trois récits d’exil — du jour où ils ont quitté leur pays au jour où ils sont arrivés en France. La photographe s’attarde sur ces moments d’attentes et de passages. Elle révèle ces temps suspendus, ces mouvements immobiles, comme aussi la fragilité des destins qui s’y gent.

Des témoignages audio sous-titrés entrecoupés de plans xes vidéo dialoguent avec une mise en image de l’errance et de la disparition de soi, d’une transition géographique et identitaire.











LEAVING IN THE JUNGLE

Guillaume Moreau & William Gaye
;





Calais occupe une position particulière sur l’échiquier des parcours migratoires. Si les médias viennent aujourd’hui en extraire de manière régulière des bribes visuelles, il reste compliqué de
se faire une réelle opinion de ce qu’il s’y déroule.


Le projet LeavingInTheJungle est construit sous forme d’une succession d’échos, d’une image à l’autre, d’un ensemble à l’autre, en puisant dans l’histoire locale, sa topologie, ses mutations, tant au niveau du territoire que des personnes qui l’habitent.



Marion Potoczny

DIARY OF AN EXILE



L’ oeuvre de Marion Potoczny s’ouvre comme un journal intime sur le souvenir d’un pays martyr et le quotidien de l’attente d’une communauté en fuite.
Elle invite tout d’abord à la lecture des souvenirs nostalgiques de jeunes kurdes en errance. Puis une petite oeuvre multimédia qui rapporte le travail d’une immersion photographique dans le camp de Grande-Synthe - le «camp de la honte». Elle partage le sentiment d’une rencontre humaine au coeur d’une des plus grande crise humanitaire moderne, qui s’accompagnant d’un corpus de textes et d’images, retrace l’histoire personnelle de Sarang, d’une vie passée à une vie rêvée.



Sarang, jeune kurde irakien de 25 ans, livre l’histoire de son exil. Dans le Nord de la France, au camp de Grande-Synthe, son récit personnel s’ouvre comme un journal intime sur le souvenir d’un pays martyr et le quotidien de l’attente d’une communauté en fuite.


Réalisé par Marion Potoczny, cette petite oeuvre multimédia rapporte le travail d’une immersion photographique dans ce qui fut le «camp de la honte», et partage le sentiment d’une rencontre humaine au coeur d’une des plus grande crise humanitaire moderne.


[Prix du diaporama sonore 2016 - co-production Polka magazine et Mediapart]


Lucie Bacon & Olivier Sarrazin


PARCOURS CHRONIQUES OPUS#1 IBRAHIM - LE CORRIDOR







Parcours Chroniques, né du travail de thèse de Lucie Bacon, doctorante géographe spécialiste des questions migratoires et de l’approche artistique transmédia d’Olivier Sarrazin (re)trace les parcours singuliers de personnes en situation d’exil sur la route dite « des Balkans ». Ibrahim - Le Corridor, restitue pour la première fois sous une forme éditoriale l’ampleur d’un phénomène en se plaçant du point de vue des premier.e.s concerné.e.s. : une plongée dans la vie d’Ibrahim et son ami Ahmed.




vostcontact@gmail.com